Grafici

Modelli

Modelli

  • Fuoco batterico
  • Parassiti SOPRA

Drosophila suzukii - uova

esempio: 17.08.2019

Attention: DEPUIS 2019, UNE METHODE DE CONTRÔLE PLUS SENSIBLE EST UTILISE. LES PONTES SONT DONC DECOUVERTES PLUS TÔT ET EN PLUS GRAND NOMBRE.

Les carrés représentent des lieux d'échantillonage :

  Aucune ponte dans la parcelle sur le dernier mois

  Maxima 4% de pontes dans la parcelle sur le dernier mois

 Au moins 6% de pontes dans la parcelle sur le dernier mois

  Pas d'échantillonage dans la parcelle sur le dernier mois 

Afin de détecter les pontes de D. suzukii, Agroscope et les services cantonaux contrôlent de mi-août à fin octobre des parcelles, majoritairement de cépages sensibles. En règle générale, 50 baies saines de 5 grappes sont prélevées par parcelle de manière aléatoire, chaque semaine, de la véraison à la vendange. Le nombre de baies avec œufs est décompté par les divers observateurs à l’aide d’une loupe grossissant 5 à 20X.

Stratégie de Lutte
La protection se base essentiellement sur la réalisation conséquente de toutes les mesures prophylactiques (effeuillage adapté de la zone des grappes, régulation de la charge avant véraison et enherbement bas durant la maturation) ainsi que sur un contrôle régulier de l'état sanitaire du raisin. Dans des zones à risque, une lutte préventive avec des filets à mailles fines, voire l'application de poudre de roche, offrent une bonne protection supplémentaire. Dans toutes les autres situations, il est recommandé d'atteindre un seuil d'au moins 4% des baies avec des pontes. Cependant la météo ainsi que le degré de maturité et l'état sanitaire des raisins doivent être pris en considération avant toute décision. En tout début d'attaque, l'usage de poudres de roche est préconisé. Les autres insecticides autorisés ne doivent être utilisés qu'avec la plus grande retenue et en tout dernier recours. Il faut également tenir compte de la date de vendange prévue, des délais d'attente, de la courte rémanence (5 à 7 jours) et du nombre limité d'applications autorisées. En cas d'attaques importantes, il est recommandé à court terme d'avancer la date de vendange et à long terme de planter des cépages moins sensibles dans les situations à risque.
Ni les captures, ni les observations d'adultes dans la parcelle ne constituent des critères suffisants pour décider de traiter.